Je me suis souvent employé à essayer de faire rire mes parents, mes copains, mes profs, j'ai fait du chant dans un chœur, du théâtre, du cirque, de la danse, j'ai cherché pas mal et en 2009, enfin, j'ai participé à la création d'un spectacle avec la Cie AKOREACRO. S'en sont suivis 9 ans de tournée et 700 spectacles pendant lesquels j'ai zigzagué entre la guitare, l'acrobatie, le beat-box, le chant, la batterie, la conduite de camion et le montage de chapiteau...
Au cours de cette longue période, le besoin de refaire des choses seul s'est manifesté. La vidéo a été une manière formidable d’appréhender le corps, le mouvement, la lumière avec un regard neuf et d'aller chercher via ce médium un nouveau moyen de raconter des histoires.
Puis le moment est venu de sortir des théâtres, et des salles de concerts et j'ai voulu commencer à écrire mes propres récits, à travers des clips, ou des courts-métrages...
J'ai créé dans le même temps la Cie ALAMOURAK avec mon ami Guilhem Fontès, pianiste, dessinateur et inventeur génial en 2016. Nous avons conservé ainsi cet endroit d'expérimentation et d'amusement sans limites que la scène offre...
Aujourd'hui, des collaborations se sont pérennisées, avec Sofiane Saidi & Mazalda, la Cie de danse hip-hop Dyptik, un projet de documentaire est en cours, et l'envie d'écrire un court métrage de fiction plus que jamais présente.